Warning: include_once(/home/clients/bb649db8981556dab13eb0fe6d770e00/production/fondationrogerjacob/wp-content/plugins/wp-super-cache/wp-cache-phase1.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/clients/bb649db8981556dab13eb0fe6d770e00/production/fondationrogerjacob/wp-content/advanced-cache.php on line 22

Warning: include_once(): Failed opening '/home/clients/bb649db8981556dab13eb0fe6d770e00/production/fondationrogerjacob/wp-content/plugins/wp-super-cache/wp-cache-phase1.php' for inclusion (include_path='.:/opt/php7.0/lib/php') in /home/clients/bb649db8981556dab13eb0fe6d770e00/production/fondationrogerjacob/wp-content/advanced-cache.php on line 22
Mario Garzaniti - Fondation Roger Jacob

Che cosa succede ?

Un soir caniculaire de l’été 71, nous revenions d’une soirée. L’air chaud enrobait la rumeur du Carré encore en effervescence.

C’est dans cette moiteur chargée de sons et de lumières artificielles que mon attention fut attirée par une lueur qui dramatisait un tableau étrange au deuxième étage de l’immeuble d’angle.

L’homme avançait dans une lente et constante progression vers la femme qui le fixait intensément tout en reculant en parfaite synchronisation.

Leur harmonieux mouvement était inquiétant, car orienté vers la baie de fenêtre grande ouverte au vide chaud de la ville, mais ni l’un ni l’autre ne semblait s’en soucier.

Stoppée par l’allège, leur étreinte passionnée figura un renversement lent, mais croissant. La retenait-il ou la poussait-il ? S’agrippait-elle ou l’entrainait-elle dans sa chute probable ?

Mario Garzaniti, 

Liège, 1er avril 2016.

Laisser un commentaire

@